Réponses de Philippe Poutou au questionnaire présidentielle

Philippe Poutou est globablement en accord avec nos revendications. Conscient qu’il ne sera pas élu, il rappelle que son programme n’est pas une liste de promesses, mais un « programme de lutte pour les exploités et les opprimés ». Pour lui, seules les mobilisations et la lutte permettront de faire avancer nos droits.
Vous pouvez télécharger ici le PDF avec toutes les réponses de Philippe Poutou

../images/laurene_2/img/1492433083-poutoucouleur.jpg

Philippe Poutou précise aussi que s’il est favorable à la reconnaissance des enfants nés de GPA à l’étranger, il est « en revanche opposé à la GPA elle-même car dans le cadre de cette société, elle renforce la marchandisation du corps des femmes ».

Concernant le don du sang, Philippe Poutou est favorable à l’égalité immédiate entre HSH et hétéro. En effet, il considère que les arguments ayant mené à la mise en place d’un délai de 12 mois ne s’appuient « sur aucune données scientifiques sérieuses ».

Par ailleurs, Philippe Poutou préconise « l’expropriation des groupes pharmaceutiques et leur contrôle par les salariés, les associations de malades et la population ». Il défend aussi une recherche publique et indépendante des intérêts financiers.

Si Philippe Poutou défend toute mesure pour éduquer contre les discriminations, il pense que changer les mentalités ne suffira pas. En effet, pour lui, il faut combattre le système de manière globale pour « une autre société sans exploitation ni oppressions ». Il ajoute que pour combattre les discriminations, il faut mettre fin à la politique d’austérité car cela nécessité « plus de moyens, de personnel etc. ».

Enfin, Philippe Poutou est favorable à l’accueil des réfugié-es et des migrant-es « qui fuient assez souvent les conséquences des politiques des pays impérialistes comme la France, y compris dans les domaines des lois homophobes qu’elle a largement importées en Afrique ».